La norme électrique lors de la construction d’une maison

Publié le 29 mai 2023

Vous souhaitez faire construire une maison ? Pour réaliser le projet de construction de vos rêves, vous devez respecter de nombreuses normes. Nous allons décrypter pour vous les normes électriques à prendre en compte lors de la construction d’une maison. Celles-ci s’appliquent à tous les logements de particuliers et concernent les circuits électriques, équipements et branchements des installations électriques du logement.

Les normes électriques
© pvproductions

La norme NF C 15-100

Si vous souhaitez construire une maison individuelle, la seule réglementation électrique obligatoire est la norme NF C 15-100, qui couvre l’éclairage et les prises électriques. Elle concerne tous les propriétaires de logements dans les cas de construction, rénovation ou agrandissement. Cette norme est régulièrement mise à jour pour refléter les nouvelles exigences de sécurité et les avancées technologiques.

Cette norme concerne notamment le tableau électrique, qui assure la distribution et la sécurité électriques de votre logement. Ce tableau doit comprendre des plombs pour éviter les surtensions, un disjoncteur pour arrêter l’électricité en cas de problèmes et un parafoudre pour réduire les risques d’incendie dus aux défauts électriques. La norme NF C 15-100 concerne également l’emplacement des prises, interrupteurs, etc…

Le non-respect de cette norme n’est pas sans risque. Votre sécurité n’est pas assurée si vous ne respectez pas la norme NF C 15-100. Un défaut de sécurité électrique peut rapidement entraîner des accidents graves, notamment couplé à la présence d’eau, comme des incendies, des brûlures, une électrification ou encore une électrocution. En ne respectant pas cette norme, les personnes vivant dans le logement sont donc en danger.

Il existe aussi un risque financier. En cas de sinistre chez vous, votre assurance habitation enverra un expert pour vérifier l’état des installations électriques. Si celles-ci ne sont pas conformes, la compagnie d’assurance peut décider de réduire votre indemnisation, voire de l’annuler.

Découvrez les autres diagnostics obligatoires 

Les standards de la norme électrique NF C 15-100 par pièce

La norme NF C 15-100 prévoit un nombre minimal d‘équipements par pièce.

Dans la cuisine

La cuisine est une pièce essentielle de votre future maison, qu’elle soit ouverte ou fermée sur le salon. Pour qu’elle soit pratique, elle doit avoir des prises électriques bien placées et des équipements électroménagers.

La norme NF C 15-100 prévoit l’emplacement et le nombre de prises de courant dans la cuisine. La norme distingue deux tailles de cuisine et fixe des exigences minimales pour l’installation électrique.

Les cuisines de moins de 4 m² doivent comporter au moins trois prises de courant, tandis que les cuisines de plus de 4 m² doivent avoir au moins six prises alimentées par un circuit électrique dédié. Sur ces six prises, quatre doivent être situées au-dessus du plan de travail, à une hauteur d’au moins 8 cm et les deux autres doivent être situées à au moins 1,30 m du sol.

Il est possible d’installer plus de prises que le minimum requis, mais il est interdit d’en placer au-dessus de l’évier ou de la plaque de cuisson. Si une hotte aspirante est présente dans la cuisine, une prise supplémentaire doit être installée à une hauteur d’au moins 1,80 m.

La norme NF C 15-100 est moins stricte pour l’éclairage de la cuisine que pour les autres circuits. La norme exige au moins un dispositif lumineux installé au plafond avec DCL (dispositif de connexion luminaire), mais si cela n’est pas possible pour des raisons techniques, il est possible de le remplacer par deux appliques.

Contrairement aux autres circuits, la norme spécifie des exigences minimales plutôt que maximales. Pour le confort et la sécurité dans la cuisine, il est conseillé d’installer un éclairage au plafond et plusieurs appliques au-dessus du plan de travail pour bénéficier d’un environnement clair et lumineux.


normes electriques
© wirestock freepik

Dans la salle de bains

La norme NF C 15-100 établit des volumes numérotés pour la salle de bains :

• Le volume 0 correspond à la zone de réception de l’eau dans la baignoire ou la douche et interdit tout équipement électrique.

• Le volume 1 est la zone de projection d’eau entre le volume 0 et le plafond, jusqu’à 2,25 m de hauteur.

• Le volume 2 s’étend jusqu’à 60 cm autour de la baignoire ou du bac de douches et jusqu’à une hauteur de 3 m. Cela peut inclure des prises pour rasoir, des luminaires, des interrupteurs et des appareils de chauffage de classe II.

• Le reste de la pièce peut être équipé électriquement.

Lors de l’installation d’un équipement électrique dans la salle de bains, il est nécessaire de suivre la norme NF C 15-100, qui recommande la protection IP adaptée en fonction du volume de la salle de bains.

La protection IP indique la capacité de l’appareil à résister à l’eau, ce qui est crucial pour éviter les risques d’électrocution. Les catégories de protection sont classées par ordre croissant de résistance, les chiffres les plus élevés correspondant à une meilleure résistance.

Lorsque vous installez des prises électriques dans votre salle de bains, vous devez non seulement tenir compte de vos besoins, mais également respecter les normes de sécurité. Par exemple, il est important de maintenir une distance minimale de 60 cm entre la prise et le lavabo pour éviter tout risque.

La prise doit être installée à côté du lavabo, ni en dessous ni au-dessus et à une hauteur appropriée. Pour éviter les projections d’eau, il est conseillé de protéger la prise avec un clapet. Les interrupteurs et les prises électriques doivent être installés hors volume dans la salle de bains, à une hauteur d’environ 1 m, pour éviter tout contact avec l’eau en cas de fuite ou d’inondation.

Dans le salon

En règle générale, le salon est la pièce principale d’une maison qui contient le plus grand nombre d’appareils électriques tels que des lampes, une télévision, une console de jeu, des haut-parleurs et une box internet.

Pour alimenter adéquatement ces différents appareils électriques, plusieurs prises électriques doivent être installées. Selon la norme NF C 15-100, au moins cinq prises électriques doivent être installées, mais le nombre dépend de la taille de votre salon.

Pour les séjours de moins de 28 m², il faut installer un socle de prise tous les 4 m², tandis que pour les grands séjours de plus de 28 m², sept socles sont nécessaires. Si votre maison est entièrement chauffée à l’électricité, vous aurez également besoin d’une ou deux prises spécialisées pour alimenter vos radiateurs.

Selon la norme, les prises électriques doivent être placées sur le pourtour du salon afin de permettre aux utilisateurs de connecter différents appareils électriques sans avoir besoin de rallonges. Les socles de prise de courant doivent être installés à une hauteur maximale de 1,30 m du sol pour faciliter l’accessibilité des personnes à mobilité réduite.

Conformément aux normes de sécurité électrique de la norme NF C 15-100, le salon doit avoir au minimum un point lumineux au plafond avec une douille DCL et un socle. Cependant, lorsqu’il est impossible d’installer un éclairage au plafond, l’éclairage du salon peut être installé sur un mur ou être connecté à une prise électrique contrôlée par un interrupteur.

L’interrupteur qui commande l’éclairage doit être installé à l’entrée du salon à une hauteur comprise entre 90 cm et 1,30 m et peut être manuel ou automatique.

Dans la chambre

Pour vous conformer à la norme NF C 15-100, vous devez installer au moins trois prises de courant non spécialisées de 16 A dans votre chambre. Si celle-ci est équipée d’une prise de communication ou de télévision, au moins une des prises de courant de 16 A doit être installée à proximité de cet équipement.

La hauteur des prises de courant est également réglementée : les alvéoles des prises doivent être situées à plus de 50 mm du niveau du sol fini. En outre, dans le cas d’un câblage de 1,5 mm², le nombre de prises de courant 16 A non spécialisées sur le même circuit est limité à huit.

Dans les logements respectant les règlements relatifs à l’accessibilité des personnes à mobilité réduite, des règles supplémentaires s’appliquent. La hauteur des interrupteurs et des prises ne doit pas dépasser 1,30 m du sol et une prise de courant supplémentaire doit être installée à proximité de la commande d’éclairage principale.

Il est également nécessaire de prévoir un dispositif d’éclairage fixé au plafond avec une douille DCL dans une chambre.

Pour être serein lors de la construction de votre maison, pensez à respecter la norme NF C 15-100 pour votre installation électrique !

Être rappelé
 par un coach

Voir aussi

Comment construire une maison neuve

Faire construire sa maison : comment et pourquoi ?

Lire l’article
Construire une maison écologique

Comment construire une maison écologique ?

Lire l’article
La meilleure saison pour vendre son bien

Quelle est la meilleure saison pour vendre son bien ?

Lire l’article

Restons en contact Ne manquez plus nos actualités et conseils
et inscrivez-vous à notre newsletter

* Champ obligatoire