Quel est le rôle du notaire dans une vente ?

Publié le 12 avril 2024

Au cours d’une transaction immobilière, certains documents peuvent être signés sous seing privé. C’est-à-dire entre le vendeur et l’acheteur, avec ou sans l’assistance d’un agent immobilier. C’est notamment le cas du compromis ou de la promesse de vente. Cependant, la signature du compromis devant notaire est toujours l’option la plus avantageuse, car elle est plus sécurisée. Voici les différentes missions du notaire, que ce soit avant, pendant et même après la vente d’un bien immobilier. 

Le rôle du notaire dans une vente
© Freepik

Le rôle du notaire avant la vente

Les vérifications des titres, des règlements et de la situation juridique des parties

Avant la transaction immobilière, le rôle du notaire est de vérifier la conformité de nombreux documents. Il vérifie tout d’abord les titres du bien immobilier. C’est-à-dire son descriptif détaillé, les diagnostics, l’adresse, le numéro cadastral, ou encore son apparition au registre public des propriétés foncières.


L’historique du logement est également passé au peigne fin. Le notaire vérifie en effet les ventes précédentes, les éventuels hypothèques ou litiges en cours qui peuvent concerner le bien, les servitudes, ou encore les droits de passage par exemple.

Le rôle du notaire est également d’examiner la conformité de la propriété vis-à-vis de tous les règlements locaux. Il analyse notamment le plan local d’urbanisme (PLU), le plan d’occupation des sols (POS), les éventuelles limitations liées au zonage, les normes de construction imposées par la commune, ou encore les restrictions de division foncière.

Le notaire doit aussi vérifier que le bien immobilier a reçu toutes les autorisations nécessaires lors de sa construction. Pour cela, il analyse le permis de construire et les éventuelles autorisations de travaux.

Les vérifications ne s’arrêtent pas au bien immobilier. Elles s’étendent également au vendeur et à l’acheteur. Il peut par exemple vérifier que le vendeur est bien le propriétaire légitime du logement et qu’il est en droit de le vendre. En outre, il peut s’assurer que l’acheteur est lui aussi en mesure de réaliser un investissement immobilier (vérifier qu’il n’est pas sous tutelle par exemple).

Les droits de préemption

Le droit de préemption fait partie des éléments essentiels que le notaire se doit de vérifier avant une transaction immobilière. Les entités publiques ou les personnes physiques qui détiennent un droit de préemption ont la possibilité d’acheter le bien en priorité, avant que le vendeur ne le propose à un tiers.

Lorsqu’un vendeur souhaite vendre son logement, le notaire se doit donc de vérifier s’il existe un droit de préemption, ou non. Si c’est le cas, le notaire doit identifier le ou les entités qui disposent de ce droit, afin de les prévenir en respectant la procédure en vigueur. Il gère ensuite les réponses des personnes physiques ou morales concernées et joue un rôle de médiateur entre eux et le vendeur. Cette vérification est primordiale, car elle permet de s’assurer que la vente s’effectuera en toute légalité.

La rédaction du compromis de vente

Une fois que toutes les vérifications sont terminées, le rôle du notaire est de rédiger le compromis de vente.

Ce contrat préliminaire, ou avant-contrat permet aux deux parties de confirmer leur volonté de mener à bien la transaction. Il récapitule toutes les conditions de la vente ainsi que les clauses suspensives de vente.

Il est signé environ 2 ou 3 mois avant la signature de l’acte définitif, et accorde un délai de rétractation de 10 jours.

Le rôle du notaire pendant la vente

L’acte authentique de vente

Le notaire rédige l’acte authentique de vente en respectant toutes les conditions de la transaction immobilière. Il organise ensuite un rendez-vous avec les deux parties, afin de procéder à la signature du contrat de vente.

Durant ce rendez-vous, le rôle du notaire est d’expliquer clairement chaque clause, afin que le vendeur et l’acheteur comprennent pleinement tout ce que leur signature implique.

Cette étape est menée à bien si aucun vice caché n’a été détecté et que chaque condition suspensive de vente a été honorée (exemple : obtention du prêt immobilier par l’acheteur).

Sécuriser les fonds et gérer les transferts d’argent

Pendant la vente, le notaire est garant des fonds qui circulent entre l’acheteur et le vendeur. Il récupère tout d’abord la somme du séquestre immobilier et la place sur un compte sécurisé prévu à cet effet. Cette somme est débloquée après la signature de l’acte authentique de vente et est versée au vendeur.

Une fois que l’acte authentique de vente est signé, la transaction immobilière est finalisée. Le notaire récupère l’ensemble de fonds et les réparties entre les acteurs de la transaction. Il verse le prix de vente et le dépôt de garantie au vendeur et règle les différents frais liés à la vente.

La gestion des fonds est une étape primordiale, car elle garantit la sécurité financière de l’acheteur et du vendeur pendant tout le processus de vente. Le notaire applique un protocole strict, afin d’éviter les litiges et de protéger les intérêts des deux parties. Tout au long de la vente, il conserve un registre détaillé de tous les transferts de fonds, afin de conserver des preuves de la légitimité et de la légalité de la transaction.

Le rôle du notaire après la vente

L’enregistrement de l’acte de vente

Après la finalisation de la vente, le notaire procède à la publication de l’acte de vente au service des hypothèques. Il s’agit de la publicité foncière, qui doit être effectuée dans les 6 mois qui suivent la vente. Il transmet également des copies de l’acte de vente à l’administration fiscale, ainsi qu’au cadastre.

La remise des documents

Le notaire adresse une copie de l’acte de vente à tous les acteurs concernés. Il s’agit évidemment du vendeur et de l’acheteur, mais également du prêteur hypothécaire s’il y en a un. Ces copies ont pour objectif de prouver l’existence et la légalité de la transaction immobilière.

L’acquéreur reçoit aussi de la part du notaire le titre de propriété mis à jour, qui officialise l’identité du nouveau propriétaire du bien. En cas de litige ou en cas de future revente, ce document est indispensable.

En fonction des cas, d’autres documents peuvent être transmis par le notaire, comme des certificats de conformités, des certificats d’urbanismes, ou encore des reçus de paiements supplémentaires par exemple.

Les conseils juridiques

Du début à la fin de la transaction, le rôle du notaire est également d’apporter des conseils juridiques. Ce rôle perdure même après la vente. En effet, l’expertise du notaire s’étend bien après la finalisation de la transaction.

Il peut par exemple aider les parties à interpréter des documents officiels et les implications juridiques qui en découlent. Il peut aussi répondre à différentes questions sur les limites de la propriété, sur la gestion de la fiscalité, ou encore sur les litiges qui peuvent survenir après une transaction.

De nombreux vendeurs et acheteurs s’adressent au notaire pour un accompagnement basique dans ce genre de domaine. En revanche, pour des conseils plus poussés ou pour la gestion de litiges majeurs, il est préférable de faire appel à un avocat ou à un juriste spécialisé en droit immobilier.

Le rôle du notaire : un véritable chef d’orchestre de la vente immobilière

Le notaire joue donc un rôle indispensable dans le processus de vente immobilière. Il a pour missions d’organiser et de sécuriser chaque étape de la transaction, afin que la vente se déroule dans le respect de la loi et en toute transparence. Ses missions couvrent l’ensemble des aspects de la transaction, puisqu’elles englobent les démarches administratives, la rédaction des contrats, la médiation entre les parties, la collecte et le transfert des fonds, ainsi qu’une démarche pédagogique d’accompagnement et de conseils.

Pour recevoir un accompagnement personnalisé sur les autres aspects de la vente, comme la gestion commerciale de votre annonce immobilière ou encore la recherche d’un bien qui vous correspond, n’hésitez pas à faire appel à nos COACHS IMMO.


Voir aussi

Investir dans l'immobilier à l'étranger

L'investissement immobilier à l'étranger

Lire l’article
Les avantages et inconvénients de l'investissement locatif

Quelles sont les possibilités de louer son bien par l'investissement locatif ?

Lire l’article
Les avantages de l'achat de maisons écologiques

Les avantages des nouveaux projets écologiques dans l'immobilier

Lire l’article

Restons en contact Ne manquez plus nos actualités et conseils
et inscrivez-vous à notre newsletter

* Champ obligatoire